Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver de voyager autrement, loin du tourisme de masse… c’est le cas de nos 20 aventuriers partis avec l’agence de voyages solidaires Grandes Latitudes. Premier voyage solidaire pour la plupart, ils sont également une majorité à venir à Madagascar pour la 1ère fois.  Loin des clichés et des a priori, ils sont venus vivre l’aventure et l’immersion malgache, en se laissant porter par les rencontres, les échanges avec la population locale et les équipes de nos associations partenaires. 

« Le voyage solidaire est la meilleure façon de s’imprégner d’une culture : on apprend, échange et participe au quotidien des locaux » – Florence

Un chantier pour l’association Mahasoa

Pour ces 20 voyageurs, l’immersion a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe. Découvrez la vidéo :

Les objectifs de ce chantier ?

  • Proposer un espace ludique aux enfants de l’association Mahasoa, en utilisant des matériaux recyclés.
  • Les voyageurs deviennent acteurs de leur séjour en s’investissant dans un projet concret porté par une association locale.
  • Le chantier devient un lieu d’échange (avec les enfants, les ouvriers locaux, les équipes des associations et les parents d’élèves) et une opportunité de sortir du chemin touristique habituel pour vivre un séjour en immersion. Le chantier est un beau prétexte de rencontre.

Mahasoa est une association malgache à but non lucratif, fondée en 2017.

 Sa vocation :

  • La scolarisation gratuite des enfants du village et des environs, plus principalement les enfants vulnérables et handicapés. Âgés de 6 à 13 ans, ces enfants n’ont pas accès à l’éducation, par faute de moyens financiers et de transport.
  • L’amélioration de la qualité de vie des familles démunies.

Avant même le chantier, Maxime le fondateur de l’ONG Mahasoa a demandé aux enfants d’imaginer et de dessiner leur aire de jeux idéale. Naturellement, certains d’entre eux se sont prêtés au jeu et ont fait part de leur belle créativité :

Une mission spécifique et une entraide sur le chantier !

Avec un grand terrain et une vue superbe sur les rizières et les montagnes, le chantier est très vite devenu un véritable terrain de jeu, à la fois pour les ouvriers, les voyageurs et les enfants qui en ont très vite profité !

Rapidement, les consignes ont été données aux voyageurs qui ont travaillé en petits groupes de 3 personnes. Céline, la responsable de l’agence a commencé par présenter en détails les enjeux et les bienfaits (pour les enfants et pour l’association !) de ce projet. Des présentations ont été faites entre les voyageurs, les ouvriers ainsi qu’entre les enfants et Maxime. Au total, 5 demi-journées ont été consacrées au chantier pour chaque groupe.

« Je souhaitais compléter mon expérience professionnelle par des actions concrètes et sur le terrain » Brigitte

Une sensibilisation à l’environnement et un objectif précis : améliorer le bien-être des enfants

Construire une aire de jeux en matériaux recyclés, c’est pouvoir offrir la possibilité aux enfants en situation vulnérable de jouer en plein air et librement, en minimisant l’impact sur l’environnement et en les sensibilisant à cette thématique. Les pneus de camion, de voiture, de moto, le bois et la ferraille ont été les principaux matériaux utilisés pour la construction.

Le jeu et l’action de jouer ont une influence profonde sur le bien-être et le développement à long terme des enfants. Le jeu améliore même leur capacité d’apprentissage, d’où l’instauration de ce projet initié par Grandes Latitudes et Mahasoa.

« Le moment qui m’a le plus marqué : l’appropriation immédiate de l’aire de jeux par les enfants : un résultat très concret et émouvant » Florence

Le résultat de ce chantier ? La construction de :

  • 3 « tapes-cul »
  • 1 tour d’escalade
  • 1 balançoire
  • 1 tour en forme de maison avec 1 toboggan
  • 1 parc avec 6 petites motos
  • 1 parc de pneus en forme de tortue

 

Oriane Delaporte
Oriane est volontaire Service Civique dans notre agence réceptive à Madagascar depuis octobre 2018. Passionnée de voyages en sac à dos elle s’efforce de découvrir les recoins de Madagascar, en particulier sur les Hauts-Plateaux, et nous racontera avec plaisir ses découvertes sur notre blog.

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Accueil villageois chez Mr Louis et Mme Monique

Accueil villageois chez Mr Louis et Mme Monique

L’accueil villageois est une pratique courante dans le tourisme solidaire, il permet un vraie rencontre entre les voyageurs et la population locale. Prendre le temps de se rencontrer et d’échanger loin des grands sites touristiques et des discours récités à la chaîne. En plus d’être une expérience humaine unique, l’accueil villageois contribue au développement économique local en fournissant une source de revenus supplémentaire aux villageois.

Un accueil

Madagascar - Morondava kely 1Nous descendons du taxi brousse à quelques kilomètres d’Ambositra. Il n’y a que quelques maisons sur le bord de la route, le reste est parsemé au milieu des rizières et des cultures. Mme Monique vient nous accueillir et nous conduit par un sentier au coeur du village perché sur une petite colline.

C’est ici qu’elle et son mari reçoivent les voyageurs les plus curieux.

Le calme et la nature nous baignent dans une atmosphère reposante et nous donnent la sensation d’être coupées du reste du monde.

Les maisons traditionnelles se fondent dans le paysage entre les champs de riz, d’ananas, de manioc et les énormes rochers arrondis qui semblent avoir été déposés là par hasard.

Découvrir :  Rencontre avec Francois et M. Ri, artistes au marché des artisans

La source, l’Arène et les histoires de Louis.

Madagascar - Morondava kely Après un copieux repas préparé par Madame Monique, nous partons en direction d’une source sacrée dont la légende nous sera racontée par Mr Louis. À 77 ans notre guide crapahute devant nous le regard espiègle, intarissable d’anecdotes. Régulièrement, il s’arrête pour nous expliquer les propriétés médicales de telle ou telle plante dans un français un peu désuet. Nous marchons jusqu’à une gigantesque arène en brique où sont parfois organisés des combats aux zébus (à ne pas confondre avec les combats de zébus !). Mr Louis est une véritable encyclopédie, il nous raconte en détails l’origine et le déroulement ces évènements en faisant en sorte qu’à travers notre filtre culturel de voyageur occidental, nous saisissions bien le sens de ces traditions.

Le soleil brûle et nous arrivons avec joie dans la petite oasis de fraîcheur que cache la source sacrée. Après un petit bain, un vœu et une pièce jetée dans la source, nous prenons le chemin du retour et arrivons à temps pour le repas du soir que nous partageons avec nos hôtes. La nuit est fraîche et paisible et c’est un délice de se réveiller de bon matin au milieu de la nature.

Découvrir :  Echappées à Ambositra, capitale de l'artisanat !

Madagascar - Morondava kely

Découvrir :  À Ambohijatovo, une cascade gronde

Petit bain et ananas.

Madagascar - Morondava kely 1

Après un petit-déjeuner généreux nous partons à l’ascension de la montagne d’en face avec des mofo gasy (sorte de beignet de riz typiquement malgache) préparés par Mme Monique dans le sac. Nous traversons les rizières, dont celles de Mr Louis qui en profite pour nous expliquer les différentes techniques de cultures.

Nous arrivons à une grotte chargée d’histoires que Mr Louis a connue enfant, aménagée pour y vivre en temps de conflit. Après une petite expédition nous reprenons notre chemin en direction du sommet où nous découvrons des piscines naturelles creusées dans la roche. 

Après cette balade sous ce soleil de plomb, on ne pouvait pas rêver mieux que d’une petite baignade devant ce panorama de rizières en terrasse et de déguster un ananas frais cultivé dans le champ voisin.

Nous redescendons beaucoup plus rapidement que nous sommes montées, aidées par la pente ou par la faim, pour partager un dernier repas avec Mr Louis et Mme Monique. Ces deux jours sont passés trop vite mais nous ont ressourcées autant que si nous étions parties une semaine. Nous avons été accueillies comme chez nos grands-parents et n’avons pas eu le temps de terminer les grandes marmites de Mme Monique ni d’entendre toutes les histoires de Mr Louis, il faudra revenir

Vous souhaitez vous aussi rencontrez Mr Louis et Mme Monique ? Contactez-nous ! 

Oriane Delaporte
Oriane est volontaire Service Civique dans notre agence réceptive à Madagascar depuis octobre 2018. Passionnée de voyages en sac à dos elle s’efforce de découvrir les recoins de Madagascar, en particulier sur les Hauts-Plateaux, et nous racontera avec plaisir ses découvertes sur notre blog.

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus