Le réseau routier malgache

Le réseau routier malgache

Les routes à Madagascar : ce qu’il faut savoir…

Lorsque vous étudiez le programme des séjours que nous vous proposons, vous ne pouvez que vous étonner du temps qui est consacré aux transferts. C’est ainsi que pour vous rendre de Tananarive à Antsirabe qui sont distant de 170 km vous comptez quelques 4h. de route, soit un peu plus de 40km./h. Durant votre séjour, n’espérez pas de moyenne horaire supérieure à 50 km/h.

Cela s’explique par l’histoire du réseau routier malgache.

Découvrir :  Cornes de zébu et objets miniatures à l’honneur au marché des artisans

Les routes à travers l’histoire

Le 23 avril 1895, le corps expéditionnaire français, fort de 25 000 hommes débarque à Majunga. Ce n’est que le 30 septembre suivant que Tananarive capitule. La troupe aura mis près de 5 mois pour parcourir 550 km sans avoir rencontré de grande résistance, mais perdu 4 500 hommes pour cause de maladie contre 25 morts au combat. Cette lenteur et ces difficultés s’expliquent par l’absence totale de route. Les échanges étaient tributaires de sentiers soumis aux aléas du relief et des intempéries et le port des marchandises se faisait à dos d’homme.
Dès 1897, l’administration coloniale française organise les premières voies de communication. Elles ne se développent vraiment qu’à partir de 1901 sous l’impulsion du général Galliéni.

Découvrir :  Les tsingy rouges du nord de Madagascar

La dégradation des routes

Ce sont plusieurs facteurs qui contribuent à cette dégradation et à cet état précaire. À la vétusté des routes malgaches et l’absence d’entretien s’ajoutent les conséquences des catastrophes naturelles comme les cyclones et les inondations. En saison des pluies, certaines routes en piteux états sont inaccessibles, même en 4×4. Un projet de réhabilitation serait au goût du jour.

Malgré toutes ces difficultés, nous nous efforçons de vous apporter le meilleur confort possible lors de vos déplacements qui se font à bord de bus privés ou de 4×4.

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus
Emeraude comme la pierre ?

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Guide du voyageur à Madagascar

Guide du voyageur à Madagascar

Madagascar est un pays plein de contrastes. On y trouve des endroits paradisiaques et des gens formidables, mais pas que … pour les voyageurs en visite dans le pays, il est impératif de garder cela dans la tête. Voici quelques conseils pratiques qui peuvent s’avérer utiles pour tout ceux qui partent à la rencontre de la Grande Île.

L’Ariary (AR) et le Franc Malgache (FMG)

La monnaie officielle utilisée à Madagascar est l’Ariary. A l’heure actuelle 1 Euro équivaut à peu près à 3500 Ariary, mais cela dépend, bien sûr, des cours de change. Si l’Ariary est la monnaie courante dans toute l’île, il est utile de rappeler que nombreux sont les malgaches qui utilisent encore le Franc Malgache ou FMG lorsqu’il faut donner le prix des marchandises ou le tarif d’une course. Si tel est le cas, sachez que 1 Ariary est l’équivalent de 5 FMG, ce qui revient à dire qu’un frais de bus à 2 000 FMG vaut également 400 Ariary. Si on vous annonce un prix en FMG, vous pouvez le diviser par 5 pour obtenir son prix en Ariary.

Récapitulatif

1 EURO = 3 500 ARIARY 1 ARIARY = 5 FMG 1 EURO = 17.500 FMG

Marché sabotsy

Le tarif des transports à Madagascar

Le tarif officiel des taxi-brousses reliant la Capitale, Antananarivo, et Antsirabe est de 8 000 AR, cependant, ce prix varie selon la saison et la disponibilité des véhicules. Au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la capitale, les prix augmentent. A titre d’exemple, le tarif du trajet de la Capitale à Toamasina (Tamatave), qui est à environ 400km, tourne autour de 20 000ar.

Pour ce qui est des taxis, le tarif dépend du trajet et peut aller de 3 000ar à 30 000ar selon les courses. Une fois arrivé en province, vous pourrez opter pour les pousse-pousse et les cyclo-pousses, dont le tarif varie entre 800ar et 2500ar, en fonction de la distance et du trajet et du moment de la journée (nuit). Pour une même distance, le tarif peut, par exemple, varier si le trajet comporte des pentes plus ou moins importantes. Pour pouvoir bénéficier de tarif abordable, n’hésitez surtout pas à marchander, que cela soit lors de vos achats ou de vos courses. Et attention, les prix peuvent être donner en FMG !

Découvrir :  Le réseau routier malgache
Découvrir :  Les pousse-pousse à Madagascar

Le retrait d’argent à Madagascar

Madagascar dispose de nombreux DAB ou Distributeur Automatique de Billet, quels que soient votre destination. A noter, certains distributeurs n’acceptent pas la carte Mastercard, alors que tous acceptent la carte Visa. De la même manière, dans certains hôtels de luxes ou supermarchés, vous aurez la possibilité de payer par carte bancaire, mais seule la carte Visa est acceptée. Mais la plupart du temps, les transactions se font en liquide.

Achat de crédit pour le téléphone

En ce qui concerne l’achat de carte SIM, nous avons quatre opérateurs téléphoniques qui sont disponibles dans toute l’île et dont les couvertures sont à peu près similaires. Vous aurez ainsi le choix entre Airtel, Bip, Orange et Telma avec des tarifs et des offres similaires. Lors de l’achat de vos SIMs, optez pour la boutique officielle de l’opérateur de votre choix pour éviter toute coupure ou autre désagrément lors de votre séjour. Etant donné que vous êtes de passage à Madagascar, il vous est conseillé d’opter pour les cartes prépayées puisqu’elles ne nécessitent aucun engagement auprès des opérateurs.

Pour recharger votre compte, vous pouvez soit utiliser les cartes à gratter qui valent entre 500ar et 10 000ar et qui sont disponibles dans tous les commerces ou recourir aux offres alternatives qui varient selon les opérateurs nationaux. Vous pouvez ensuite vous renseigner avec le vendeur pour utiliser un plan de réduction afin d’utiliser votre carte recharge de manière optimale : par exemple, avec Telma, vous pouvez demander au vendeur de vous installer le plan Telma First pour passer des appels moins chers. Vous pouvez consulter le site des différentes opérateurs téléphoniques pour connaître leurs plans de réduction.

Se loger

Madagascar dispose d’un panel très large d’hôtels et de maisons d’hôtes. En fonction de vos moyens, vous pourrez opter pour les petits hôtels de charme dont l’île regorge ou passer vos séjours dans des établissements de haut standing. Le mieux, afin d’éviter de mauvaises surprises, est de consulter les sites spécialisés ou de passer par une agence de voyages.

 

Ce qu’il ne faut pas faire

Les touristes sont perçus comme des proies faciles pour certaines personnes malintentionnées. Il est donc nécessaire de bien faire attention lorsque vous êtes en voiture ou à pied. Lorsque vous êtes en voiture, ne jamais manipuler des objets de valeurs tels que les téléphones portables, les ordinateurs portables et même les appareils photos pour éviter d’être la cible des voleurs à la tire. Il est d’ailleurs recommandé de veiller à ce que la portière soit verrouillée et la vitre remontée lors de vos passages dans les quartiers chauds des villes. Ces recommandations demeurent valables que vous soyez à pieds, en bus ou en taxi.

En vous promenant à pieds, évitez d’exhiber vos objets de valeurs, de faire des achats excessif en arborant de grosses liasses de billet afin de profitez d’un séjour agréable. Le mieux serait de laisser vos objets de valeur dans un coffre à votre hôtel et de voyager avec peu d’argent lors de vos sorties.

Découvrir :  La sécurité des touristes à Madagascar

En matière de tourisme, Madagascar regorge de trésors uniques que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs. Mais comme dans tous les pays du monde, il est recommandé de suivre ces quelques consignes de sécurité pour éviter tous types de désagrément. Une fois ces consignes suivies, vous pourrez apprécier votre séjour en toute sécurité et partir à la rencontre de la plus grande richesse du pays, sa population.

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus
Emeraude comme la pierre ?

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus
La sécurité des touristes à Madagascar

La sécurité des touristes à Madagascar

Madagascar attire de plus en plus les étrangers. Que ce soit pour le tourisme, pour affaire ou bien pour les missions de volontariats. Mais beaucoup pensent que la sécurité pourrait poser problème. D’autant plus que partout dans le monde, il y a une recrudescence de violence et d’actes terroristes ou autres qui freinent l’entrée des étrangers.

“Prudence est mère de sureté”

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que Madagascar n’est pas un pays en guerre. Bien sûr, étant l’un des pays les plus pauvres de la planète, on peut y recenser des actes de banditisme comme dans tout autres pays du tiers monde. L’important dans ce genre de situation est de savoir être vigilant. Comme on dit, “prudence est mère de sureté”, il suffit d’être vigilant et d’éloigner les tentations. Il est vrai que dans un pays où la population est aussi pauvre, lorsque l’on voit un appareil photo qui vaut vingt fois le SMIC local, pour quelqu’un qui est en chômage depuis des années, la tentation est grande. Mais au-delà de cela, les Malgaches sont réputés pour leurs sens de l’accueil, cela se voit facilement à leur sourire qui se voit jusque dans leurs yeux.

Découvrir :  Nosy Iranja, le paradis sur terre

“Il y a des fous partout dans le monde”

En règle général, que cela soit ici à Madagascar ou ailleurs, les touristes ont toujours attiré la convoitise des malfrats. Cette constatation est tout autant valable dans les rues de Tananarive ou près de la Tour Eiffel à Paris. L’important est de savoir être prudent. Selon l’une des stagiaires de l’ONG Grandir Ailleurs (tous les circuits vendus par notre Agence de voyages solidaires Grandes Latitudes contribue à financer les projets en faveurs de l’enfance des rues à Madagascar, via l’ONG Grandir Ailleurs), en mission à Antsirabe : “Il suffit de faire attention. Partout dans le monde il y a de l’insécurité. Il y a des fous partout.” Faire attention, ce sont donc les mots clés pour une visite de la grande île sans problème. Il est vrai qu’il y a des cas isolés ou il y a eu des étrangers agressés, mais toujours selon elle, ils ont sûrement été au mauvais moment, au mauvais endroit.

Conseils sécurités

Bien sur, il y a des précautions à prendre afin d’éviter tout problème lié à l’insécurité.

A l’arrivée, à l’aéroport

Dès votre sortie de la zone de débarquement, vous serez sollicité par des bagagistes qui voudront prendre votre chariot à bagages. Vous pouvez refuser poliment et avec le sourire, mais si vous acceptez qu’ils vous aident, ils vous demanderont de l’argent, une fois les bagages dans votre véhicule. Ils peuvent parfois demander des sommes importantes (plusieurs euros) et si vous ne les donnez pas, ils peuvent se montrer agressifs et ce n’est pas la meilleure manière de commencer un séjour. Il est donc conseillé de ne pas avoir recourt à leur service.

Découvrir :  Echappées à Ambositra, capitale de l'artisanat !

A l’hôtel

Utilisez autant que faire se peut le coffre dans votre chambre pour vos objets de valeur et argent. Si le coffre est trop petit, vous pouvez en général déposer vos objets de valeurs à la réception, contre un reçu. De manière générale, ranger vos ordinateurs, objets de valeurs dans vos sacs et ne laisser rien à la vue du personnel. Le personnel de chambre n’est en général pas voleur, mais il vaut mieux ne pas les soumettre à la tentation.

Changez votre argent

Utilisez au maximum les banques et bureaux de change. On vous proposera souvent de changer dans la rue, mais la manœuvre peut s’avérer dangereuse. Changez dans les endroits officiels et sécurisés.

Dans Tana (Antananarivo), la capitale

Comme dans toutes les capitales de pays en voie de développement, il règne une certaine insécurité à Tana. Dans les endroits avec beaucoup de foules, il est conseillé de porter son sac à dos devant, sur le ventre. Ne portez pas de montres, bijoux, boucles d’oreilles, lunettes de soleil de luxe et ne portez pas en permanence votre appareil photo en bandoulière. Rangez-le, le plus souvent dans votre sac, et ne le sortez que pour prendre une photo. Si vous devez effectuer un achat en ville, ne sortez pas de grosses sommes d’argent d’un coup. Sortez un billet à la fois. Il en est de même le soir où il est recommandé de prendre un taxi, même pour un trajet de 200m.

En province

En général, la vie est plus calme en dehors de Tana, mais il faut rester vigilant. Ne vous aventurez pas seul à pied le soir, dans les rues sans éclairages.

Si vous décidez de louer un véhicule, que ça soit un 4X4, une auto ou une pirogue pour un tour ou une excursion, il est conseillé de vérifier l’état du véhicule (pneus, phares, voiles) avant de le louer. Les Malagasy sont un peuple très accueillant et bienveillant. Il ne faut jamais crier, s’énerver en cas de soucis et régler un problème avec le sourire passera mieux qu’en s’énervant. Il en va de même pour la négociation, le sourire peut vous aider à avoir un meilleur prix.

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus
Emeraude comme la pierre ?

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus