Quel est le point commun entre un léopard, un lion, un buffle, un éléphant et un rhinocéros ?

Quel est le point commun entre un léopard, un lion, un buffle, un éléphant et un rhinocéros ?

Ils font tous partie des Big Five. Cette petite famille désigne les 5 mammifères emblématiques de la richesse et de la diversité de la faune africaine ; on les retrouve dans différents pays, dont la Namibie.

Le continent africain nous fait rêver avec ses paysages époustouflants, ses cultures multiples et ses animaux ! En effet, sur ce vaste territoire, on trouve une très grande diversité d’espèces animales et végétales et certaines sont de véritables symboles : on les retrouve d’ailleurs sur les billets de banque d’Afrique du Sud. De nombreux voyageurs partent à l’aventure dans les parcs animaliers pour tenter d’observer les incontournables Big Five. Le terme désigne les 5 animaux sauvages considérés comme les plus impressionnants à rencontrer lors d’un safari : le léopard d’Afrique, le lion d’Afrique, le buffle d’Afrique, l’éléphant d’Afrique et le rhinocéros (blanc ou noir).

Les Big Five, des espèces recherchées par les voyageurs… Mais aussi menacées.

Initialement, l’expression « Big Five » est utilisée par les chasseurs pour désigner les animaux les plus difficiles et dangereux à traquer (et pas forcément les plus gros !).
Le lion, l’éléphant, le rhinocéros, le léopard et le buffle sont chassés intensivement pour diverses raisons (viande, cornes, fourrure, trophées…) pendant des décennies, ce qui explique qu’ils sont aujourd’hui menacés, à l’exception du buffle. La traque de ces 5 mammifères par les chasseurs blancs a été illustrée par E. Hemingway dans ses nouvelles Les Neiges du Kilimandjaro. Dans les années 70, les premiers Parcs Nationaux sont créés, et petit à petit la chasse est interdite mais le braconnage continue de menacer ces espèces.

Aujourd’hui leur renommée et leur rareté en font un véritable défi d’observation pour les voyageurs et les photographes pendant les safaris. 

Le saviez-vous ?

 “Simba” (on connaît tous le Roi Lion !) signifie “lion” en langue swahili.

Le lion est, après le tigre, le deuxième plus grand félidé et ainsi le plus grand carnivore d’Afrique. Il est surnommé “le roi des animaux” car son poids, sa carrure, son puissant rugissement et sa prestance font de lui un animal que l’on craint. Pourtant le lion mâle ne chasse que rarement. Il dort entre 10 et 15 heures par jour. Son rôle au sein de la tribu est de protéger le groupe de tout prédateur, les lionnes étant plutôt les chasseuses du groupe. Elles chassent de manière stratégique, en collaboration. Le lion mâle, lui, chasse seul, et se cache plutôt dans des zones de végétation dense pour tendre des embuscades.

L’éléphant d’Afrique est le plus gros mammifère terrestre.

Il peut peser jusqu’à 7 tonnes pour les mâles, mesurer 4 mètres de haut et jusqu’à 7 mètres de long avec la trompe. Longtemps considérées comme deux sous-espèces de l’éléphant d’Afrique, on sait aujourd’hui que l’éléphant de savane et l’éléphant de forêt sont deux espèces distinctes.
Au total, on recense 415 000 individus sur le continent africain, mais leur nombre a largement chuté entre le 19ème et le 20ème siècle. Ce gros pachyderme vit en troupeau et sa durée de vie moyenne est de 60 ans. Ses grandes oreilles sont parcourues de nombreuses veines qui lui servent à réguler sa température corporelle. Savez-vous qu’il est impossible pour un éléphant de sauter ? Il doit toujours avoir un pied à terre. Il ne peut pas non plus dormir couché en raison de son poids, mais peut courir jusqu’à 20 km/h.
Célèbre pour ses défenses d’ivoire, l’éléphant est aussi caractérisé par sa longue trompe qui lui sert à respirer, à s’alimenter mais aussi à saisir des objets et à communiquer. Comme le rhinocéros, l’éléphant aime passer du temps dans l’eau et la boue qui lui permettent d’entretenir sa peau.

Léopard ou panthère ?

Parmi les différentes espèces, le léopard d’Afrique est le plus grand et le plus commun. Quasiment éteint dans le nord de l’Afrique, on le retrouve principalement en Afrique subsaharienne ainsi qu’en Asie et en Indonésie. Le continent africain compterait environ 700 000 individus.

Extrêmement adaptable, on le retrouve aussi bien dans les désert que dans la savane, la forêt ou la montagne. Chasseur discret et solitaire, son territoire peut varier entre 40 et 80 km2. Il chasse principalement au lever du jour ou à la tombée de la nuit. Le léopard peut s’attaquer à des proies jusqu’à trois fois plus grandes que lui, sa vitesse de pointe est de 58 km/h et il est également un excellent grimpeur.

Ce félin a longtemps été traqué pour son pelage dont l’aspect peut d’ailleurs varier significativement suivant le lieu de vie. Les mâles peuvent atteindre jusqu’à 90 kg soit presque trois fois plus que les femelles. Les nombreuses différences physiques entre mâles et femelles ont conduit les chasseurs à penser qu’il s’agissait de deux espèces distinctes : léopards et panthères. Or, on sait aujourd’hui qu’il s’agit bien du même animal ! Les jeunes léopards naissent aveugles et seulement 1 sur 2 survit, ceux qui parviennent à l’âge adulte vivent entre 12 et 13 ans en moyenne.

Avec ses grandes cornes recourbées sur les côtés, le buffle d’Afrique est un véritable symbole du continent.

On l’appelle aussi grand buffle noir, il est présent sur une grande partie du continent Africain et également en Asie. Les mensurations de ce mammifère sont impressionnantes, il peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long, peser jusqu’à une tonne et ses cornes peuvent atteindre une longueur d’un mètre et demi. Leur durée de vie est d’environ 25 ans.

Les troupeaux peuvent compter jusqu’à 1000 buffles, on les trouve généralement dans la brousse, près des points d’eau et même en altitude. Si les humains, les félins et les crocodiles sont leurs principaux prédateurs, le buffle est tout à fait capable de se défendre et peut même représenter une menace en raison de sa stature et du nombre d’individus qui composent un troupeau.

Les rhinocéros noirs et blancs ne se distinguent pas par leur couleur.

Cette appellation trompeuse viendrait d’une erreur de traduction de l’Afrikaans à l’anglais, en réalité on distingue les deux espèces par des détails morphologiques au niveau du crâne et des lèvres.
Initialement, le rhinocéros noir était répandu dans presque toute l’Afrique mais la destruction de son habitat et le braconnage menacent sérieusement l’espèce : on compterait seulement 5000 individus à l’état sauvage.

La durée de vie moyenne de ce gros mammifère est d’environ 45 ans. Généralement, il pèse 1,5 tonnes, mesure 3,5 mètres de long et plus d’1,50 mètres de haut. Le rhinocéros possède deux cornes sur le museau, la plus grande peut mesurer entre 30 cm et un mètre de long. Ces deux armes redoutables poussent constamment et l’animal doit les sculpter en les frottant ou les limant. Les cornes sont prisées par les braconniers et sont utilisées en médecine chinoise traditionnelle ce qui fait du rhinocéros le plus traqué des Big Five.

On ne le soupçonne pas mais la peau du rhinocéros est délicate et nécessite beaucoup d’entretien ! Voilà pourquoi il passe beaucoup de temps dans les zones marécageuses à faire des bains de boue et des gommages.

La vue du rhinocéros est assez peu développée, par contre il possède une ouïe et un odorat très performants. Malgré son poids et ses pattes courtes, il peut courir jusqu’à 50 km/h.

Respect et sécurité lors d’un safari.

Vous souhaitez vivre une expérience unique dans un parc national africain ? Il est important de se rappeler qu’ici, l’animal est roi, nous sommes sur son territoire (il ne s’agit pas d’un zoo… !). Leur observation doit se faire dans le plus grand respect, il est donc impératif de suivre scrupuleusement les règles établies par les parcs et les guides et ce, pour le bien-être des animaux, votre sécurité et la leur. Ne pas nourrir les animaux, ne pas trop s’approcher, ne pas les toucher ou encore éteindre le moteur de la voiture pour se faire le plus discret possible font parties des règles simples à respecter lors d’un safari.

Les Big Five sont des mammifères aussi surprenants qu’impressionnants, mais la faune africaine compte également de nombreuses autres espèces exceptionnelles à découvrir lors d’un safari, dans leur milieu naturel. Observer ces animaux dans la nature est une expérience mémorable et une chance pour les voyageurs de tous horizons. Un tourisme respectueux du bien être de ces animaux permet de lutter contre le braconnage et de promouvoir leur protection, un bel exemple de ce que le tourisme responsable peut apporter de positif pour une destination.

Envie de vivre l'aventure des Big Five ?

Partez à leur rencontre dans le parc Etosha en Namibie !

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus