Prononcé « Ambouchtr’ », Ambositra est le lieu parfait pour s’évader le temps d’un week-end. A seulement trois heures au Sud de la ville d’Antsirabé sur la RN7, elle est réputée pour son artisanat malgache mondialement connu. Cette escapade en pays Betsileo vous réservera de belles surprises.

Sur la route

Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter un taxi brousse pour la modique somme de 7000 Ar depuis Antsirabé. Passages fréquents sur la RN7 jusqu’aux environs de 16h. Nouveaux voyageurs, entassez-vous les uns sur les autres, c’est l’occasion de faire connaissance avec vos voisins.

Votre esprit se laissera rapidement happer par les collines verdoyantes. A la saison des pluies, le vert luxuriant des rizières vient contraster le rouge des maisons et des torrents qui déferlent à grande vitesse.

A chaque village, il est possible de régaler ses papilles avec quelques fruits ou autres spécialités malagasys.

Ambositra - artisans

AMBOSISTRA, VITRINE DE L’ART ZAFIMANIRY

Après 3 heures de route, vous voilà arrivés à destination, dans la “Ville des Roses” dont les sculpteurs de bois font la réputation. De nombreuses boutiques permettent de contempler le savoir-faire de ces artisans aux doigts de fée. La finesse et l’originalité des statuettes, des objets décoratifs, de coffres, de tabourets, de chaises ou d’objets de la vie courante vous séduiront.

Découvrir :  Cornes de zébu et objets miniatures à l’honneur au marché des artisans

Ces maîtres de la sculpture et de la marqueterie tirent leur savoir-faire de l’art Zafimaniry (prononcé “Zaf’ manir”). Ce peuple a échappé à la déforestation qui ravageait le pays au XVIIIème siècle et s’est installé dans le village d’Antoetra (“Antoetch’”), situé à une trentaine de kilomètres au Sud d’Ambositra.

Ambositra - artisans marqueterie

Leur art inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, s’imprègne de la culture austronésienne et arabe. Les formes géométriques représentent des réminiscences de signes magiques qui témoignent l’attachement de ce peuple à leur communauté, à leurs croyances et à leur environnement.

Ils utilisent une vingtaine d’espèces endémiques tels que le bois d’ébène, le palissandre ou encore le bois de rose, matériaux qu’ils adaptent selon l’utilisation.

D’autres plaisirs des yeux concurrencent l’art Zafirmaniry. La vannerie, les poteries, les lamba landy (tissu fabriqué à partir des cocons des vers à soie) et objets en corne de zébu vous surprendront. Pour les plus gourmands, des miels de litchis au goût typique sont vendus en bouteille et satisferont vos palais. Les fameuses falaises Zafimaniry offrent des conditions naturelles très favorables à l’apiculture.

Découvrir :  Ramena, Coquillages et Crustacés

PLACE A LA DETENTE

Après toutes ces découvertes, pourquoi ne pas profiter d’un petit paradis arboré pour s’y détendre. L’hôtel Anjara propose des chambres au charme soigné avec tout le confort souhaité. Le soir, goûtez à quelques plats typiquement malgaches comme la viande de zébu ou le Ravitoto. Prononcé “Rav’tout”, cette recette traditionnelle malgache se prépare à partir de feuilles de manioc pilées que l’on cuit ensuite avec de l’ail et de la viande de porc bien grasse.

SUR LE CIRCUIT DES ORANGERS

Les campagnes autour d’Ambositra sont un véritable atout en matière de randonnée pédestre. L’hôtel propose les services d’un guide qui vous mènera à travers les villages et les rizières de la région. Comptez 5000 Ar par personne pour un guide à la journée. Pourquoi ne pas opter pour le circuit des Orangers ? En quittant la ville, passage par le marché aux zébus qui a lieu tous les samedis.

Madagascar - Ambositra

Quelques kilomètres plus loin, un premier village typiquement malgache se dresse en contre bas du chemin. Faite de terre crue, la maison traditionnelle se compose d’un rez-de-chaussée où le bétail est entreposé. Juste au-dessus, les chambres des parents et des enfants puis au dernier étage la cuisine toute enfumée par le foyer.

Découvrir :  A la découverte du papier d’Antemoro et du raphia crochet

La randonnée se poursuit à travers les rizières pour atteindre un magnifique point de vue. Attention ! Baptême de l’eau assuré ! Une atmosphère paisible règne à cet endroit, souvent ponctuée par des rires d’enfants du village voisin.

Le saviez-vous ? le panorama contemplé est celui représenté sur l’ancien billet de 2000 Ar.

Puis visite d’un second village entouré d’orangers, dont les fruits seront cueillis à partir du mois de mai.

Sur le chemin du retour, passage conseillé dans un atelier de sculpture du bois. Les hommes utilisent encore des moyens traditionnels comme le tour à main. Les femmes, quant à elles, se chargent de la finition et de la vente des objets artisanaux.

Plus que quelques mètres avant de rejoindre le centre-ville d’Ambositra, peut-être l’occasion d’acheter quelques souvenirs avant de repartir des images dépaysantes plein la tête.

Ambositra

Derniers articles :

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus