Se rendre à Antsirabe c’est d’abord faire l’expérience de la douceur, du calme et de l’hospitalité des Hautes Terres de la Grande Île. Peu de voitures, des Pousses-Pousses, des artisans, des vendeurs de fruits et légumes… Le tout offre un cadre aussi désordonné qu’harmonieux et reposant, que le doux climat vient accentuer. Avec environ 300 000 habitants, Antsirabe est la 3ème ville de l’île Rouge. Située à 1500 mètres d’altitude, il y règne une atmosphère unique : Antsirabe séduit quiconque prend la peine de s’y arrêter. En effet, la ville n’est souvent qu’un lieu de passage pour les voyageurs… Et pourtant !

Prendre de l’altitude au cœur de Madagascar

La ville s’est développée au cœur d’une « cuvette » entourée de volcans. Elle est d’ailleurs surnommée « La Vichy Malgache » en raison de ses nombreuses sources d’eau thermale.
Le climat y est particulièrement doux, pour ne pas dire frais : avec des températures pouvant descendre jusqu’à zéro degré la nuit durant l’hiver austral (juillet/août), c’est l’endroit le plus froid de Madagascar. Les côtiers ne manqueront d’ailleurs pas de vous le faire remarquer : “Mangatsika be !*” 😉 (*Il fait très froid !)

Les terres particulièrement riches qui jonchent les sols de la région font de cet endroit l’un des plus productifs de Madagascar. Poumon agricole du pays, beaucoup considèrent Antsirabe comme le grenier de l’Île Rouge ! L’abondance de fruits et légumes à Antsena Sabotsy (connu jadis comme le plus grand marché d’Afrique), en est la preuve incontestable.

Partout autour de la ville se dressent des rizières. Ce sera peut-être l’occasion de s’y perdre le temps d’une randonnée.

Antsirabe - Antsenakely
Madagascar - Antsirabe : Pousse Pousse BD (2)

La ville des “Posy Posy”, moyen de transport traditionnel

Le Pousse-Pousse est le mode de transport le plus répandu à Antsirabe. Si cette pratique peut choquer le voyageur à premier abord, elle permet de faire vivre un nombre considérable de Malagasy. De plus, cette pratique est pleinement acceptée et assimilée par les habitants qui n’hésitent pas à solliciter les nombreux “tireurs” pour aller au marché, à l’école ou à l’église. Venus du Japon, les Posy Posy” se sont donc durablement ancrés à Antsirabe. La concurrence entre les milliers de tireurs est rude : vous n’aurez pas à marcher bien longtemps avant de vous faire accoster par l’un d’entre eux !

Beaucoup sont venus de la campagne dans l’espoir d’exercer une activité plus rémunératrice. Il ne faut donc pas hésiter à contribuer à l’économie locale par ce biais. Les touristes doivent toutefois rester attentifs aux tarifs annoncés… Selon la distance, une course peut coûter entre 1000 (0,25€) et 5000 ariary (1€25).

L’Avenue de l’Indépendance, artère historique

Cette artère d’Antsirabe brille de mille feux, particulièrement lorsque le soleil se couche. Elle est alors bercée d’une lueur orangée, comme si le ciel s’enflammait, illuminant les façades uniques qui jonchent l’Avenue.

Cet endroit historique compte plusieurs monuments incontournables. Chaque extrémité accueille respectivement la Gare et l’Hôtel des Thermes. Bien qu’elle ne soit plus en service depuis de nombreuses années, la Gare d’Antsirabe affiche une architecture qui lui permet de garder un charme typique. Nombreux sont les jeunes qui viennent s’y retrouver en fin de journée.

Au centre de l’Avenue se dresse un obélisque. Chacune des 18 ethnies Malagasy est inscrite dans sa pierre.

Madagascar - Antsirabe : Gare

L’Hôtel des Thermes

L’Hôtel des Thermes, quant à lui, est réputé pour son architecture unique. Ce haut lieu d’Antsirabe est connu pour avoir été la résidence du Roi du Maroc Mohammed V, lors de son exil en 1954. Ses façades colorées et son grand jardin en font un lieu très agréable et reposant, dans une atmosphère chargée d’histoire. Il est même possible d’aller piquer une tête dans la piscine extérieure ou d’y faire une partie de pétanque.

Hormis ces monuments, vous pourrez y trouver de nombreux hôtels et restaurants, toujours prêts à vous accueillir.

Madagascar - Antsirabe, Hotel des Thermes 2

Antsena Sabotsy (le grand marché), la ville en pleine effervescence

Littéralement “le marché du samedi, Antsena Sabotsy  est l’un des plus grands marchés à ciel ouvert de l’Océan Indien… Il suffit de s’en approcher pour s’en rendre compte : pousses pousses, porteurs et vendeurs ambulants se pressent aux portes du marchés pour proposer leurs services. Ce haut lieu du commerce déroge au calme de la ville et transporte dans un dédale intense qui mobilise tous les sens. Quiconque ose s’y aventurer est instantanément transporté dans un tourbillon d’odeurs et de couleurs plus vives les unes que les autres.

L’entrée principale permet d’abord d’accéder aux étalages alimentaires. Il est possible d’y trouver tous les fruits et légumes de saison : ananas, avocats, tomates, litchis, il y en a pour tous les goûts ! On peut aussi trouver de la viande mais le touriste de passage doit rester prudent quant aux aliments qu’il décide d’ingérer… De mauvaises surprises peuvent se produire. D’ailleurs nous conseillons aux âmes fragiles d’éviter l’allée des poissons séchés ! L’odeur y est plutôt intense…

En s’aventurant un peu plus loin, les amateurs de tissus pourront s’arrêter pour admirer les rouleaux de wax et dégoter quelques pièces. Ce sera l’occasion de révéler le styliste qui sommeille en vous. Dans le même secteur, on trouve les fripes. Il est possible d’y faire de très bonnes affaires mais attention, on a vite fait d’y passer plusieurs heures !

Impossible de détailler l’ensemble des marchandises… Toutefois on y trouve aussi des vélos, des paniers, des produits en terre cuite, et même des mini-panneaux solaires.

La nature aux portes de la ville

Il suffit de faire quelques minutes de marche ou de taxi-brousse pour se retrouver aux abords de deux espaces uniques…

Tritriva, le lac aux charmes volcaniques

Situé à environ 45 minutes d’Antsirabe, le lac Tritriva fait partie des incontournables de la région Vakinankaratra. Connu pour son eau d’un bleu intense, il attire chaque année de nombreux curieux.

Il est possible d’y aller en voiture, à vélo, à moto, ou tout simplement à pied. C’est l’occasion de rencontrer les habitants des campagnes environnantes et de sortir des sentiers battus.

Le lac, profond de plus de 150 mètres, est caché dans le cratère d’un ancien volcan. On peut observer cette merveille naturelle en s’enfonçant dans le creux volcanique. Un guide vous conduira autour du lac et il sera même possible d’y piquer une tête. Attention, la baignade n’est pas autorisé si vous avez mangé du porc au préalable. C’est un “fady” (un interdit fondé sur les croyances locales et le caractère sacré du lieu). La légende raconte que deux amoureux s’y seraient suicidés en raison d’un mariage impossible (oui, ça nous rappelle quelque chose). Au cœur du cratère, on a un peu le sentiment d’être complètement coupé du monde dans un endroit où le temps s’est arrêté. C’est d’ailleurs un endroit propice à la médiation !

Madagascar - Le lac Tritriva

Mandray, un panorama à 360°

Le Mont Mandray veille sur la ville. De nombreuses familles s’y retrouvent le dimanche pour pique-niquer. En quittant Antsirabe, on traverse les rizières et les hameaux environnants avant d’entamer une courte ascension jusqu’au sommet. Cette promenade plonge les visiteurs dans le monde vert et rouge caractéristique des Hautes Terres malgaches.
Une fois arrivé au sommet, après avoir croisé quelques villageois, le spectacle est magnifique. On peut apercevoir la ville, les campagnes et les nombreuses collines environnantes. C’est alors une sensation d’immensité et de liberté qui saisit l’observateur suffisamment curieux pour s’y aventurer !

En route vers Antsirabe !

Calme, nature et sérénité gagnent ainsi les voyageurs qui s’arrêtent “là où il y a beaucoup de sel” (traduction Française d’”Antsirabe”. En plus de ces joyaux naturels et architecturaux, la ville vous offrira un bel aperçu de la gentillesse du peuple Malagasy.

Vous pourrez aussi découvrir nos projets solidaires sur place. Ce sera alors peut être l’occasion de profiter de votre passage pour participer aux activités de Grandir à Antsirabe, association de protection des enfants des rues. Contactez-nous !

Envie de découvrir Madagascar ?

Partez à leur rencontre de ce pays fascinant !

Derniers articles :

Le massif de l’Atlas, toit du Maghreb

Le massif de l’Atlas, toit du Maghreb

Selon la légende, Zeus aurait condamné le géant Atlas à porter la voûte céleste sur ses épaules. Ce massif porte son nom car c’est en son sein qu’il aurait réalisé cet exploit. Au fil du temps la montagne s’est ouverte aux voyageurs mais n’a rien perdu de son...

lire plus
Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Immersion solidaire à Antsirabe (Madagascar) : construire une aire de jeux en matériaux recyclés

Pour ces 20 voyageurs, l’aventure a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe.

lire plus