Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver de voyager autrement, loin du tourisme de masse… c’est le cas de nos 20 aventuriers partis avec l’agence de voyages solidaires Grandes Latitudes. Premier voyage solidaire pour la plupart, ils sont également une majorité à venir à Madagascar pour la 1ère fois.  Loin des clichés et des a priori, ils sont venus vivre l’aventure et l’immersion malgache, en se laissant porter par les rencontres, les échanges avec la population locale et les équipes de nos associations partenaires. 

« Le voyage solidaire est la meilleure façon de s’imprégner d’une culture : on apprend, échange et participe au quotidien des locaux » – Florence

Un chantier pour l’association Mahasoa

Pour ces 20 voyageurs, l’immersion a commencé dès leur arrivée à l’aéroport d’Antananarivo le 22 octobre pour s’achever le 7 novembre. Avant leur départ, l’agence leur a communiqué le parcours de ces 2 semaines comprenant une mission spéciale : celle de construire une aire de jeux en matériaux recyclés pour l’association Mahasoa située à la périphérie de la ville d’Antsirabe. Découvrez la vidéo :

Les objectifs de ce chantier ?

  • Proposer un espace ludique aux enfants de l’association Mahasoa, en utilisant des matériaux recyclés.
  • Les voyageurs deviennent acteurs de leur séjour en s’investissant dans un projet concret porté par une association locale.
  • Le chantier devient un lieu d’échange (avec les enfants, les ouvriers locaux, les équipes des associations et les parents d’élèves) et une opportunité de sortir du chemin touristique habituel pour vivre un séjour en immersion. Le chantier est un beau prétexte de rencontre.

Mahasoa est une association malgache à but non lucratif, fondée en 2017.

 Sa vocation :

  • La scolarisation gratuite des enfants du village et des environs, plus principalement les enfants vulnérables et handicapés. Âgés de 6 à 13 ans, ces enfants n’ont pas accès à l’éducation, par faute de moyens financiers et de transport.
  • L’amélioration de la qualité de vie des familles démunies.

Avant même le chantier, Maxime le fondateur de l’ONG Mahasoa a demandé aux enfants d’imaginer et de dessiner leur aire de jeux idéale. Naturellement, certains d’entre eux se sont prêtés au jeu et ont fait part de leur belle créativité :

Une mission spécifique et une entraide sur le chantier !

Avec un grand terrain et une vue superbe sur les rizières et les montagnes, le chantier est très vite devenu un véritable terrain de jeu, à la fois pour les ouvriers, les voyageurs et les enfants qui en ont très vite profité !

Rapidement, les consignes ont été données aux voyageurs qui ont travaillé en petits groupes de 3 personnes. Céline, la responsable de l’agence a commencé par présenter en détails les enjeux et les bienfaits (pour les enfants et pour l’association !) de ce projet. Des présentations ont été faites entre les voyageurs, les ouvriers ainsi qu’entre les enfants et Maxime. Au total, 5 demi-journées ont été consacrées au chantier pour chaque groupe.

« Je souhaitais compléter mon expérience professionnelle par des actions concrètes et sur le terrain » Brigitte

Une sensibilisation à l’environnement et un objectif précis : améliorer le bien-être des enfants

Construire une aire de jeux en matériaux recyclés, c’est pouvoir offrir la possibilité aux enfants en situation vulnérable de jouer en plein air et librement, en minimisant l’impact sur l’environnement et en les sensibilisant à cette thématique. Les pneus de camion, de voiture, de moto, le bois et la ferraille ont été les principaux matériaux utilisés pour la construction.

Le jeu et l’action de jouer ont une influence profonde sur le bien-être et le développement à long terme des enfants. Le jeu améliore même leur capacité d’apprentissage, d’où l’instauration de ce projet initié par Grandes Latitudes et Mahasoa.

« Le moment qui m’a le plus marqué : l’appropriation immédiate de l’aire de jeux par les enfants : un résultat très concret et émouvant » Florence

Le résultat de ce chantier ? La construction de :

  • 3 « tapes-cul »
  • 1 tour d’escalade
  • 1 balançoire
  • 1 tour en forme de maison avec 1 toboggan
  • 1 parc avec 6 petites motos
  • 1 parc de pneus en forme de tortue

 

Oriane Delaporte
Oriane est volontaire Service Civique dans notre agence réceptive à Madagascar depuis octobre 2018. Passionnée de voyages en sac à dos elle s’efforce de découvrir les recoins de Madagascar, en particulier sur les Hauts-Plateaux, et nous racontera avec plaisir ses découvertes sur notre blog.

Derniers articles :

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus