Écotourisme au parc de l’Anja, petit paradis des lémuriens

6.03.22

La petite réserve communautaire de l’Anja, sur la RN7, s’étend au pied du massif rocheux d’Iandrambaky. Ce paysage naturel constitue un véritable trésor protégé par les communautés villageoises.

Lors de votre exploration du parc, vous pourrez grimper des rochers pour accéder à des panoramas époustouflants, descendre dans des grottes où se trouvent des tombes sacrées, observer la flore et bien sûr… rencontrer des lémuriens !

Le parc de l’Anjà, une belle réussite d’écotourisme

L’écotourisme est un concept visant à préserver la nature tout en apportant des retombées économiques aux communautés locales. C’est l’association communautaire Anja Miray qui est en charge de gérer, protéger et préserver ce petit bout de forêt ainsi que la faune qui l’habite. La réserve de l’Anja est considérée comme un modèle de réussite d’écotourisme.

Elle a d’ailleurs été récompensée en 2012 à Rio par les Nations Unies. Les différentes activités de préservation mises en œuvre depuis les années 1990 constituent de véritables enjeux environnementaux, sociaux et économiques ressentis par la population locale.

  • Accroissement des surfaces boisées (presques disparues dans les années 90)
  • amélioration des ressources en eau dans le village
  • développement de la faune : 
  • l’exploitation de la réserve constitue une source de revenu pour les 200 employés locaux
  • ce qui participe également à l’amélioration des moyens de subsistance et à la sécurité du village (une baisse des petits vols a été constatée grâce à l’amélioration des revenus de la population)
  • développement de projets sociaux : construction d’écoles, intrants agricoles distribués aux paysans locaux, dons pour les personnes vulnérables. 

Un parc moins fréquenté que ces voisins, le long de la RN7

Le fabuleux périple le long de la RN7 promet la découverte de nombreux parcs pour explorer la faune et la flore malgache. Le parc de l’Isalo ou encore le parc de Ranomafana sont considérés comme des incontournables de la RN7, mais la réserve communautaire de l’Anja est plus petite, plus intime, et tout aussi merveilleuse.

Située à 12km d’Ambalavao, à proximité immédiate de la RN7, la réserve communautaire de l’Anja s’étend sur 34 hectares de forêt sèche, au pied d’un massif rocheux entouré de rizières et de parcelles agricoles. Le paysage est dominé par trois formations granitiques, nommées les Trois Soeurs, ou “Telo Mirahavavy en malgache. 

Coucou les makis ! 

… (et on ne parle pas des makizushis japonais ! 😉 Le parc est un havre de paix pour les lémuriens Maki Catta (ou Lémur Catta). C’est l’unique espèce présente dans le parc, mais aussi la plus connue : oui, il s’agit bien du lémurien du dessin animé, avec sa longue queue rayée d’anneaux noirs et blancs !

Accompagné d’un guide, il est facile d’y rencontrer des colonies de lémuriens dans d’excellentes conditions. Ceux-ci sont peu farouches et n’ont pas peur de l’humain. Cela peut poser question mais rassurez-vous, ils sont bien à l’état sauvage et ne sont pas nourris.

Leur sociabilité s’explique par la proximité avec le village et ses habitants, et les lémuriens ont l’habitude des visites dans le parc. Celui-ci n’étant pas grand, ils ont l’habitude de rencontrer des Hommes. 

La réserve abrite également des caméléons, des foussas (un mammifère surprenant qui ressemble à un tigre, un chat et un chien en même temps !), des boas… le tout dans un décor montagneux naturel et préservé, que vous pourrez admirer depuis un promontoire rocheux pendant votre randonnée.

maki à madagascar parc de l'Anja

Niveau de difficulté de la randonnée

Plusieurs circuits de randonnées sont possibles. 

Le plus court dure entre 1h30 et 2h. C’est une jolie balade accessible à tous. C’est la randonnée idéale pour les familles à Madagascar. 

D’autres boucles sont également proposées avec des options : lémuriens, plantes médicinales, points de vue, orchidées, grotte ou encore reptiles. 

Pour les plus sportifs, un circuit de 6h de marche et d’escalade est également possible. 

 

Parc de l'Anja