Récit de voyage : Nathanaël à Nosy Be

31.08.22

Nathanaël a été directeur de Grandir Ailleurs entre 2014 et 2018. Il a vécu à Antsirabe, là où l’association locale agit auprès des enfants vulnérables. 

En 2017, Nathanaël est parti deux semaines autour de Nosy be, accompagné de sa petite amie de l’époque. Il nous partage ses souvenirs avec l’intensité que nous lui connaissons bien. 

Nosy Komba, l’île aux lémuriens

“Il y a une petite association sur les hauteurs au centre de l’île avec une école Montessori, des projets pour les enfants des villages alentours, l’organisation d’un trail chaque année, un potager en permaculture, et un merveilleux couple Franco-Malagasy qui gère ce beau projet. 

Il y a aussi les poissons grillés le soir, les beignets le matin au réveil, aller nager dans l’eau turquoise à toute heure de la journée. 

Il y a les randonnées pour atteindre le sommet de l’île ou pour aller rencontrer les lémuriens dans la forêt. 

Il y a les rencontres sur les plages et dans les villages avec ce magnifique peuple riche de traditions, de respect, de gentillesse. 

Il y a aussi la rencontre avec les tortues de Madagascar, immenses (jusqu’à 1 mètre de long, pleines de sagesses). Nager 30 minutes avec un masque et un tuba et en croiser plus d’une dizaine. Quelle surprise… Quel bonheur de me plonger dans ces souvenirs…”

Madagascar - Nosy Komba, plage

Et Nosy Be ?

“Nosy Be c’est aussi les plantations d’Ylang Ylang… Imagine : des arbres d’Ylang Ylang en fleurs à perte de vue. L’air chargé de ce parfum lourd, capiteux, enivrant, délicieux, sous le soleil. Les hôteliers ont l’habitude de mettre une ou deux fleurs dans les chambres avant ton arrivée et le parfum embaume tout ton séjour, alors imagine une forêt d’Ylang Ylang. 

Nosy Be c’est aussi une cascade sublime, il y avait un tournage quand nous y étions, d’un rappeur malagasy connu là bas, il était avec ses amis, c’était une rencontre originale. C’est aussi me laisser encourager à sauter dans le lac du point le plus haut possible, encouragés par les enfants du coin. C’est aussi flotter à la surface de l’eau et regarder les milliers de gouttes tombées à la verticale au-dessus de moi.”

Souvenir idyllique à Nosy Iranja

Nosy Iranja, cette bande de sable extraordinaire près de Nosy be forme deux îles différentes à marée haute et une seule à marée basse. Traverser la bande de sable à pied c’est plutôt touristique, je ne le recommande pas spécialement. Encore qu’arriver de l’autre côté où l’île est presque privée, c’est être seule au monde, jusqu’à ce qu’un gardien vous ratrappe.

Bref mon souvenir là bas c’est d’arriver après une randonnée baleine, de trouver une tente extraordinairement tendue au bord de l’eau, mais une tente luxe, en mode Glamping avec un lit immense. M’allonger, redresser la tête et voir l’eau turquoise à quelques mètres en contrebas. Me reposer avec mon amie puis aller nager. Retrouver le groupe le soir, boire un cocktail de rhum arrangé au lait de coco caramélisé, manger des poissons grillés délicieux, du mérou je crois. En dessert des fruits, de l’ananas, des mangues peut-être, des beignetsRegarder les étoiles la nuit avec l’un des membres du groupe qui nous raconte les constellations… 

Nosy Iranja - plage

Rencontre avec des baleines

“Imagine. Un bateau avec une dizaine de passagers. Un signal. Les baleines. Une baleine à bosse avec son baleineau. J’étais sous l’eau à ce moment-là. Ils s’avancent vers moi. C’est fugace, c’est magique et plein de respect. La sensation d’une autre conscience, d’une intelligence inouïe. Une rencontre gravée pour toujours dans ma mémoire.

baleine à bosse à madagascar

Un souvenir culinaire à partager ? Sur Madagascar en général ?

“Oh yeah ! Oui, je pourrais écrire un roman à ce sujet. Pour moi le délice c’est le tournedos de zébu façon rossini (avec un bloc de foie gras qui fond au-dessus du tournedos). C’est aussi les carpacio de zébu, les sushis de Zébu au Wasabi. Le socisy sy tsaramaso (un genre de cassoulet local) sur les marchés et dans les gargotes. C’est aussi le riz au brède (vary aminy’ anana) sy kitoza du petit restaurant où s’arrêtent les navettes Gasy Car entre Tana et Antsirabe. C’est les fromages malagasy qu’on trouve dans la rue et que je mangeais avec mes amis accompagnés d’une soupe, après les soirées bien-être que j’organisais pour mes amis le lundi soir. C’est le restaurant l’Insolite (Chez Sam) à Antsirabe qui renouvelle sa carte tous les 6 mois et fait de la cuisine du monde extraordinaire avec les produits malagasy. C’est le restaurant Pousse Pousse à Antsirabe. C’est le café de l’Alliance Française avec ses burgers et les délicieux desserts « Ça clak » avec des confitures, du yaourt et des biscuits maison. 

Madagascar c’est le rêve absolu niveau gastronomie. J’ai même mangé les meilleurs pizzas de ma vie dans le restaurant de l’hôtel Peter Pan à Mangily, au sud de Tuléar. Avec de la mozzarella de Fianarantsoa !”

Un conseil pour passer un bon séjour à Madagascar ? 

Détends-toi. Profite. Sors des sentiers battus, pars sur les chemins. Parle aux gens dans la rue. Laisse-toi toucher par la beauté des gens, des lieux, des ambiances, des athmosphères. Marche dans les rizières. Va au marché. Achète des fruits. Arrête-toi un instant, respire. Regarde les montagnes. Regarde autour de toi. Respire encore. Bon voyage…

De Fianarantsoa à Diego Suarez, des Tsingy aux plages de rêves de l’Océan Indien… Partez en voyage à Madagascar et découvrez une culture riche et une incroyable faune et flore !