Nosy Iranja, le paradis sur terre

Nosy Iranja, le paradis sur terre

Qui n’a jamais voulu goûter au paradis ? C’est possible en se rendant sur une des plus belles îles au monde, dans le nord de Madagascar. Elle se nomme Nosy Iranja !

ÎLE EN VUE !

Située au Sud-Ouest de Nosy Be, Nosy Iranja vaut le détour. Impossible de ne pas s’y rendre pendant un séjour dans le Nord de la Grande Île rouge. Accessible uniquement par bateau après 1h30 de navigation, Nosy Iranja vous séduira bien avant de poser vos pieds sur le sable blanc.  Les fonds marins aux alentours de l’île à l’eau cristalline offre une palette de couleurs allant du bleu turquoise au vert. L’eau y est chaude tous les jours de l’année.

NOSY IRANJA, L’ÎLE AUX TORTUES

Cette île se compose en réalité de 2 îlots reliés par un banc de sable d’environ 1 km sur lequel on aime s’y promener les yeux rivés vers l’horizon. La première appelée Iranja kely (kely signifiant « petit » en malagasy, seulement 13 hectares), n’est accessible qu’à marée basse et privatisée. Attention à la montée des eaux ! Elle abrite un charmant hôtel dans lequel vous pourrez y séjourner une ou plusieurs nuits. Pour les petits budgets, un cocktail rafraîchissant fera l’affaire et vous donnera accès à l’île. Une végétation dense et luxuriante recouvre ce bout de terre. C’est aussi un lieu de prédilection pour les tortues qui aiment s’y retrouver. Peut-être aurez-vous la chance de profiter d’une visite des lieux par le propriétaire.

AU RYTHME DU MORA MORA

Iranja Be, quant à elle mesure 200 hectares et offre un cadre privilégié pour se détendre, se baigner et roucouler. C’est le moment de sortir l’appareil pour réaliser un shooting photo ! A quelques mètres de la place, un village de pêcheurs a pris possession de l’île. Pendant que les hommes lèvent leurs filets à bord de leur boutre, les femmes tiennent de petites échoppes dans lesquelles l’artisanat malagasy est exposé. Prenez également le temps d’échanger avec les villageois qui discutent à l’ombre des maisons en bois.

Si vous souhaitez prendre de la hauteur, partez à la recherche du phare érigé en 1909 par Gustave Eiffel. Construit en acier, il surplombe l’île et offre un joli panorama sur les environs.

Grandes Latitudes vous y emmène !

ENVIE DE PROLONGER VOTRE SÉJOUR ?

Les navettes depuis Nosy Be ne permettent de ne rester que la journée avec un départ vers 8h et un retour à 15h30. Néanmoins, il existe  alternatives pour continuer à profiter de ce petit paradis et ainsi s’émerveiller devant le coucher de soleil. La première : dormir à l’hôtel situé sur Iranja kely et la deuxième le bivouac sous des tentes de très bon confort sur l’autre îlot. Il est conseillé de réserver, surtout lors de la période touristique entre mai et octobre.

Après quelques heures ou quelques jours sur Nosy Iranja, difficile de revenir à la réalité…

Marion a été bénévole pour notre association de protection des enfants des rues à Madagascar pendant plusieurs mois. Habituée à conter ses aventures dans des récits de voyages, elle en a profité pour écrire de nombreux articles sur l’île rouge pour notre blog.

Derniers articles : 

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Les tsingy rouges du nord de Madagascar

Les tsingy rouges du nord de Madagascar

La RN6, reliant Diego Suarez à Nosy Be, regorge de curiosités géologiques qui demandent de s’y arrêter. Tantôt rouges et arrondis, tantôt gris et acérés, les tsingy du Nord de Madagascar attirent grands nombres de curieux chaque année ; des sites d’une beauté exceptionnelle ! Pour cette première étape, partons à la découverte des tsingy rouges de Madagascar.

SUR UN AIR DE FAR WEST

A 60 kms au Sud Est de Diego Suarez, sur le plateau de Sahafary, se cachent au fond d’un canyon de drôles de cheminées. Celles-ci ne sont pas faites de briques et ne crachent pas de la fumée. C’est Dame Nature qui a façonné et révélé ces tsingy rouges, année après année aux yeux de tous. Leur forme unique et leur couleur chatoyante envoutent les esprits de ceux qui sont venus jusqu’à elles pour les visiter. De ce décor digne d’un Far West hollywoodien pourraient surgir un indien ou un cow boy sortis de nulle part.

4X4 OU 4L ?

2 heures de routes difficiles et tortueuses sont nécessaires pour parvenir au site. Certains choisiront le confort d’un 4x4 avec chauffeur et d’autres monteront à bord d’une 4L, plus authentique. Roger 4L est d’ailleurs l’un des seuls chauffeurs à oser s’aventurer avec cette voiture populaire sur ces chemins. Attention, les pannes sont nombreuses mais Roger connait son auto comme sa poche.

MILLE NUANCES DE GRE

Mais aussi de marne et de calcaire. La formation de ces « cheminées de fée » est le fruit d’un long travail de Dame Nature. Creusé par le fleuve de Frodo, ce canyon laisse apparaître d’immenses formations rouge ocre formées par le ruissellement de l’eau dans ces sols à ciel ouvert. Le mélange de différents oxydes donnent à ces curiosités un panel de couleurs chaudes allant d’un blanc éclatant à un rouge intense. En plus d’être un site hors du commun, celui-ci change d’année en année contrairement à ces voisins. En effet, les fortes pluies et les crues emportent avec elles certaines cheminées et en font apparaître de nouvelles. Comparez 2 photos avec quelques années d’écart et la différence vous sautera aux yeux.

Grandes Latitudes vous y emmène !

PAS A PAS

3 points de vue sont accessibles pour profiter pleinement de ce paysage grandiose. Les 2 premiers accessibles par voiture offre un panorama unique et rare depuis les hauteurs du canyon. Puis un chemin conduit les plus curieux aux pieds des cheminées entre lesquelles coule une mince rivière. C’est en les observant de plus près que l’on s’aperçoit de la fragilité de cet écosystème. Les plus patients pourront y rester plusieurs heures pour contempler la variation des nuances, même si les lueurs chaudes d’une fin d’après-midi restent les plus belles pour les admirer.

Pour une photo originale, marquez vos joues de quelques traits de terre rouge ou jaune ! On dirait de vrais indiens !

Marion a été bénévole pour notre association de protection des enfants des rues à Madagascar pendant plusieurs mois. Habituée à conter ses aventures dans des récits de voyages, elle en a profité pour écrire de nombreux articles sur l’île rouge pour notre blog.

Derniers articles : 

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Emeraude comme la pierre ?

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar.

Envie de sensations fortes ?

Grandes Latitudes vous y emmène !

Marion a été bénévole pour notre association de protection des enfants des rues à Madagascar pendant plusieurs mois. Habituée à conter ses aventures dans des récits de voyages, elle en a profité pour écrire de nombreux articles sur l’île rouge pour notre blog.

Derniers articles :

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Où manger à Ramena ?

Où manger à Ramena ?

Envie de déguster des poissons grillés ou fruits de mer sur une plage de sable blanc bordée par une mer d’un bleu intense ? Ramena est l’endroit parfait pour satisfaire tous vos sens.

RESTAURANT BADAMERA

A l’entrée du village, le Restaurant Badamera propose une carte alléchante et un menu du jour. Poissons grillés ou en sauce, fruits de mer, spaghettis et autres plats plus internationaux sont servis en terrasse entourée d’un jardin très joliment arborée très agréable.

Plats entre 13 000 et 25 000 Ar environ (plats végétariens proposés).                                                                                              Adresse : Plage de Ramena – BP 447 – Antsiranana. A l’entrée de Ramena, à gauche.                                                                              Tél : 032 07 733 50 – 034 55 554 86

Une dizaine de gargotes collées les unes aux autres proposent une multitude de plats composés de crudités, poissons grillés, poissons en sauce, fruits de mer, le tout fraîchement préparé. Quelques tables sont disposées sur le sable pour profiter pleinement de la mer à l’ombre des parasols. Laissez-vous tenter par celle qui vous fera de l’œil même si toutes vous séduiront.

GARGOTE CHEZ MARTINE

Plats entre 13 000 et 20 000 Ar environ. Un plus pour le poisson à la tahitienne !
Adresse : Ramena Plage, une des dernières de l’enfilade
Tel : 032 44 233 12

GARGOTE CHEZ JULIE

Plats entre 13 000 et 20 000 Ar environ
Adresse : Ramena Plage, la première de l’enfilade

KBAR

Un large choix de plats locaux et internationaux. Bar et restaurant branché accessible depuis la plage.
Adresse : Ramena Plage

Marion a été bénévole pour notre association de protection des enfants des rues à Madagascar pendant plusieurs mois. Habituée à conter ses aventures dans des récits de voyages, elle en a profité pour écrire de nombreux articles sur l’île rouge pour notre blog.

Derniers articles : 

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus

Ramena, Coquillages et Crustacés

Ramena, Coquillages et Crustacés

Situé à une vingtaine de kilomètres de Diego Suarez, dans le nord de Madagascar, Ramena est un petit village de bord de mer où il fait bon vivre.

UN AVANT GOUT

Sur la route menant à Ramena depuis Diego Suarez, une drôle de dent rocheuse émergeant des eaux de la baie attirera votre regard. Appelé Nosy Lonjo, cet îlot d’origine volcanique est un lieu très préservé par son caractère sacré. De nombreuses légendes et fady (« interdits ») couvrent ce rocher que les Malagasy aiment raconter. Pas un homme n’oserait y déposer le pied par peur qu’il lui arrive malheur.

UN VILLAGE AUTHENTIQUE

Les premières maisons à l’entrée du village donnent le ton. Rapidement la route bétonnée se transforme en chemin sableux. Il ne vous reste plus qu’à troquer votre paire de chaussures pour les tongs. Son éloignement géographique par rapport à la grande ville de Diego Suarez lui confère une authenticité sans pareil.

PLACE AU FARNIENTE

Il suffit à présent de se laisser porter par le charme des lieux. Les maisons faites de planches de bois laissent échapper une délicieuse odeur de poissons grillés. Vous tomberez rapidement nez à nez avec une plage de sable blanc, qui n’a rien à envier à ses voisines de Nosy Be. Longue de 3 kilomètres, elle est bordée par une eau bleue turquoise propice à la baignade et à la détente.

UN P’TIT CREUX

Envie d’une pause fraicheur ? Les gargottes et hôtels sauront vous séduire avec un large choix de cocktails de fruits frais pour vous désaltérer : papaye, corossol, ananas ou tamarin selon les goûts et les saisons.

Le long de la plage, une dizaine de gargottes collées les unes aux autres proposent une carte plus qu’alléchante qui ravira vos papilles. Vous pourrez même selon la marée déguster poissons et fruits de mers servis à toutes les sauces les pieds dans l’eau.

Découvrir :  Où manger à Ramena ?

A LA DECOUVERTE DES ENVIRONS

Sur la plage, quelques villageoises décorent leurs bras de multiples bijoux traditionnels et paréos destinés à la vente. Des pêcheurs s’activent pour tirer de toute leur force de longs filets en espérant recueillir quelques poissons. Certains proposent de vous emmener découvrir la Mer d’Émeraude à bord de leur pirogue. Une excursion à ne pas manquer.

AU RYTHME DES CABOSSES

Tous les dimanches à partir du mois de Mai, Ramena se transforme en véritable scène musicale. Les habitants de Diego arrivent par dizaines à bord de taxi-brousses bondés. Plusieurs groupes de musiciens animent tout le village autour de grands banquets festifs. Un rendez-vous dominical incontournable pendant lequel l’ambiance est garantie.

Excursion incontournable de la région Nord de Madagascar, Ramena, sa plage, ses habitants et ses activités vous laisseront un excellent souvenir de votre passage ici.

Marion a été bénévole pour notre association de protection des enfants des rues à Madagascar pendant plusieurs mois. Habituée à conter ses aventures dans des récits de voyages, elle en a profité pour écrire de nombreux articles sur l’île rouge pour notre blog.

Derniers articles : 

Emeraude comme la pierre ?

Ou plutôt « émeraude » comme la mer d’émeraude. Ce site d’une beauté surnaturelle est un incontournable de Madagascar. Un lagon digne d’un rêve Cette mer porte bien son nom. La faible profondeur de ses eaux transparentes et son fond sablonneux lui confère cette...

lire plus